SGC 2.2.4

Rechercher :

 

La Maison Rurale a fait une cure de Jouvence

Les années 2014-2015 ont été marquées par une pause bienfaitrice pour la Maison Rurale : après 15 ans d’ouverture au public, quelques 180 000 visiteurs qui avaient flâné dans la Gross’Stub, gravi les marches de l’escalier en bois, et 30 000 écoliers qui avaient fait crisser bancs et plumes dans la salle de classe… voilà une remise en état qui aura été bien méritée.

 

Comment se sont passées les années 2013-15 ?

Dès 2013, la communauté de communes Sauer-Pechelbronn, propriétaire et porteur du projet, avait initié la réflexion suite à la réalisation d’un diagnostic. La Maison Rurale est ensuite restée fermée au public toute l’année 2014 et jusque fin août 2015. Pendant cette période, l’AMROF a assuré une programmation « hors-les-murs ».

 

Une rénovation, pourquoi faire ?

Il s'agissait de :

  • Remédier, par des travaux d’entretien courant, aux dégradations causées par le temps et par l’utilisation soutenue des locaux.
  • Assurer la sécurité des biens et des personnes (visiteurs, bénévoles, employés) par une mise à niveau des éléments en lien direct avec la sécurité (électricité, ventilation, alarmes…).
  • Mettre aux normes en matière d’accessibilité : chacun, quel que soit son handicap doit pouvoir visiter le site, au moins en partie. Une visite guidée virtuelle devra encore être mise en place à l'automne 2015.
  • Améliorer la performance énergétique des bâtiments déjà transformés et démontrer qu’une rénovation BBC est compatible avec le respect du bâti traditionnel.

Au final, c’est la qualité de l’accueil de tous les visiteurs qui y gagne.

 

Concrètement, qu’est-ce qui a changé à la Maison Rurale ?

Comme souhaité par la communauté de communes et l’association, les modifications extérieures ont été très limitées. La « maison d’habitation », cœur de cet ensemble architectural, de même que les granges ou la maison annexe n'ont subi aucune modification structurelle.

Pour entretenir ce patrimoine :

  • Reprises ponctuelles des pans de torchis tombés et enduits de façades défraîchis, des peintures intérieures, vérification des toitures, …
  • Traitement selon besoin des boiseries et colombages
  • Calfeutrage des voies d’air et des infiltrations

Pour améliorer l’efficacité énergétique et réduire les consommations, et selon les bâtiments :

  • Remplacement de certaines fenêtres
  • Remplacement des luminaires par des luminaires basse consommation
  • Isolation intérieure des bâtiments déjà transformés (cafétéria, salle d’exposition, bureaux…) avec mise en place d’une ventilation double-flux
  • Déplacement du bureau d’accueil dans une extension qui rapproche ce poste de travail de la cafétéria
  • Remplacement du système de chauffage (jusqu'alors électrique) par une chaufferie-bois à pellets

Pour favoriser l’accessibilité :

  • Difficultés motrices : création de passages entre les bâtiments permettant la circulation des personnes à mobilité réduite, installation de sanitaires adaptés, rajout de mains courantes et garde-corps
  • Déficience mentale et visuelle : mise en place d’une signalétique adaptée
  • Déficience auditive : installation de boucles sonores

À terme, une visite guidée virtuelle sera en outre proposée pour pallier aux difficultés d’accès inhérentes à la maison d’habitation.

 

Montant des travaux et partenaires

Coût des travaux, hors maîtrise d'oeuvre : 830 000€ HT.
Coût total de l'opération, y compris maîtrise d'oeuvre, études, acquisitions et prestations complémentaires : 1 000 000€ HT.

Aides escomptées de la Région Alsace dans le cadre d’un dispositif de soutien à la rénovation basse-consommation et à l'installation d'une chaufferie-bois : 11%

Aides escomptées du Conseil Départemental dans le cadre du dispositif Centre d’Interprétation du Patrimoine, suite à révision de sa politique de soutien : 22%

Une valorisation des certificats d’économie d’énergie est également en cours.